Défi nature- épisode 1

Lors de mon défi nature, je vous disais que je vous ferais part de mes découvertes lors de mes balades.

La semaine dernière, je suis allée me promener à vélo en forêt. Le temps était magnifique. Quelques rayons de soleil perçaient ici et là à travers les arbres : des pins et quelques feuillus.

Au milieu de la forêt, j’ai aperçu une forme noire et jaune sur le bas côté du chemin goudronné. En me rapprochant, j’ai observé que son corps faisait une vingtaine de centimètre de long avec 4 pattes et une tête en prolongement qui me faisait vaguement penser à un lézard mais c’était bien plus gros. Ses yeux fermés étaient plutôt globuleux. Son corps était huileux et luisant comme un serpent. Malheureusement il était inerte et semblait avoir été écrasé.

C’est un amphibien ce qui signifie qu’il est capable de vivre à la fois dans l’eau et sur la terre. Comme les lézards, il  est capable de régénérer rapidement une partie de ses membres blessés. Son corps est longiligne et noir avec des tâches allongées jaunes tandis que sa queue est persistante à l’âge adulte. 

salamandre de feu

Vous avez devinez ?

Et oui, c’est la salamandre tâchetée, la salamandre la plus connue en Europe: On l’appelle également la salamandre de feu.

Comme les crapauds, la salamandre se cache le jour et ne va dans l’eau que pour pondre, au risque de se noyer car elle ne sait pas nager ! Elle sécrète un venin dangereux pour se protéger des prédateurs.

Comme les serpents, elle peut s’apprivoiser en terrarium mais attention, il vaut mieux mettre des gants avant de la manipuler ou bien se laver les mains après. En France et en Europe, il est interdit de maintenir des salamandres tachetées en captivité.

Sa taille varie de 10 à 20 centimètres. Elle peut vivre près de 20 ans voire plus en captivité.

A ne pas confondre avec le triton qui lui vit exclusivement dans l’eau.

Il faut également savoir que la salamandre est un animal qui hiberne, entre octobre et février. L’hibernation a lieu essentiellement sous terre, dans des puits, des galeries souterraines de mammifères, des anciens tunnels miniers. Il est même possible de trouver une salamandre dans votre cave.

Sa reproduction :

A la fin du printemps ou au début de l’été, le mâle part à la recherche d’une femelle et se glisse sous son corps qui se retrouve sur son dos. Il lui suffit de se frotter simplement contre elle pour se reproduire.

La femelle ira pondre dans l’eau quelques mois plus tard. Ce sont déjà des larves qu’on appelle également têtard comme les grenouilles et possèdent 4 petites pattes jaunes et une nageoire caudale. Elles vivent dans l’eau dormante jusqu’à l’âge adulte environ 2 à 6 mois après selon les régions.

Une eau dormante est une étendue d’eau apparemment immobile.  Selon sa grandeur, cela peut être une mare, un étang ou un lac.

Sa nourriture :

Elles se nourrissent de têtards, de larves d’insectes et de petits invertébrés aquatiques. Adulte, la salamandre diversifiera sa nourriture avec des insectes et d’autres petits invertébrés comme les cloportes, des coléoptères, ou quelques espèces de limaces.

La salamandre terrestre n’a pas de prédateur, mais les musaraignes se nourrissent de ses larves.

Elle se déplace sur terre plutôt lentement.

Et comme cela a été le cas de celle que j’ai découverte, elle peut se faire facilement écraser. Alors, un conseil, roulez lentement aux abords des points d’eau la nuit.

Avez-vous fait dernièrement des rencontres incroyables ou plus tristes avec des animaux? Dites-le en commentaire.

Si vous avez aimez cette article, vous êtes libres de la partager.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Articles précédents

%d blogueurs aiment cette page :